AZIMUTHS

Fondation

L'Histoire

Une action solidaire
née il y a 10 ans

Alors qu'il brillait sur les terrains de rugby de France en défendant vaillamment les couleurs du SUA, le talonneur Jalil Narjissi se lançait dans un projet humanitaire lui tenant particulièrement à cœur en créant, en 2011, l'association Azimuths. C'est avec l'objectif d'apporter du matériel (scolaire, vestimentaire...) aux régions les plus reculées de l'Atlas Marocain que le joueur professionnel se lance alors dans cette grande aventure humaine et solidaire comme il a l'habitude d'entrer sur un terrain, avec passion et engagement !

Également pompier volontaire en parallèle de sa carrière de rugbyman professionnel, Jalil Narjissi opère ainsi un retour aux sources sur ses terres natales dans le respect de valeurs fortes comme le partage, la solidarité et la transmission. Depuis plus de 10 ans, l'ancien sportif réalise des actions de sensibilisation, sur son temps libre et sans aide extérieure, afin de récolter des dons et venir en aide à population marocaine.


Engagement

Un investissement humain et solidaire

Homme au grand cœur et joueur de devoir, Jalil Narjissi est un symbole de l'abnégation. Le public l'ayant vu à l'oeuvre sur les terrains de rugby peut témoigner à l'unanimité de son engagement total pour défendre un écusson et un collectif. C'est avec ce même engagement que Jalil s'investit totalement dans l'association Azimuths à travers des défis sportifs, la recherche de dons, le suivi et la distribution des dons sur le terrain. Sur ses propres moyens, le fondateur d'Azimuths parcourt la France au volant d'un camion équipé d'une énorme remorque à la recherche de dons et totalise en moyenne 6 expéditions représentant chacune pas moins de 9000 km aller retour...

Une fois la collecte réalisée, Jalil et son camion mettent ensuite le cap vers la Méditerranée pour remettre le matériel directement aux populations berbères où les enfants doivent souvent marcher deux heures pour rejoindre l'école : « l'Atlas est une région où il fait très chaud l'été et très froid l'hiver. Les températures peuvent descendre jusqu'à -10° voire -15°. Dans la vallée Tigoulité il n'y a qu'une seule école pour plusieurs villages et les enfants ont un minimum de marche de 1h45 à 2h chaque matin pour se rendre à l'école avec beaucoup de dénivelés » témoigne Jalil Narjissi.

Aujourd'hui, Azimuths ses actions ont besoin de vous !!! Unissons nos forces pour mener à bien le projet d'une vie basée sur l'entraide, la solidarité et la transmission avec des actions concrètes et accessibles.